Il y a 4 frustrations que les clients de graphistes rencontrent fréquemment. Elles naissent toutes d’incompréhensions, et de manque de communication (le comble !). Voici lesquelles, ce qu’il se passe et comment je m’y prends pour les éviter.

Frustration 1 :  « Les graphistes ne comprennent pas ce que je veux. »

Ce qui se passe…

Il est possible que tu n’aie pas une idée suffisamment précise de ce que tu souhaites pour ton projet, ou de l’ambiance et les valeurs que tu souhaites transmettre. Peut être ton graphiste n’a pas effectué un brief assez poussé, n’a pas posé assez de questions ? Dans tous les cas il y a une incompréhension : ton graphiste ne t’envoie pas des propositions adaptées. Tu ne te reconnais pas dans ce qu’il fait, et cela te frustre. Cela te donne le sentiment de ne pas avoir choisi la bonne personne, tu as peut être même envie d’abandonner.

Comment j’évite cela…

Le brief est un élément primordial avant de démarrer un nouveau projet ! Sans lui, impossible de travailler en équipe, de répondre à des attentes non formulées. Aussi, je prends le temps d’un rendez-vous téléphonique pour m’imprégner du projet, de ta vision  et de tes valeurs. Je te propose des exercices créatifs afin de t’aider à trouver ce qui te correspond. Je travaille avec mon intuition, mais aussi avec la tienne. Le but ? Révéler ce qu’il est parfois difficile d’exprimer avec des mots. Je prévois dans mes devis plusieurs propositions de logo. La première, puis deux autres si nécessaire, suite à tes retours sur la première version.

Frustration 2 :  « Les graphistes me parlent dans leur jargon. »

Ce qui se passe…

« Pour le rouge, on part plutôt sur le #7f0022 ou le #c42b2b ? » – « J’ai choisi une typo de la famille des didones… Qu’en pensez-vous ? » – « Et pour la deadline ? Une idée précise ? » – « Ne vous en faites pas, j’ai prévu les codes HEX, RVB, CMJN et PANTONE dans votre brandboard ! »…

Tu as l’impression que ton graphiste te parle chinois ? Pas du tout ! Il utilise simplement le jargon de son métier… C’est une habitude. Pourtant, pas évident pour toi de t’y retrouver, ou de savoir quoi répondre ! Bilan, ça t’énerve… Tu as peut-être même l’impression que la personne te prends de haut ou te tourne au ridicule. C’est pourtant loin d’être le cas.

Comment j’évite cela…

Pour les termes récurrents, comme « charte graphique », « cession des droits », « identité visuelle »… Je crée des articles de blog pour que tu puisses en saisir le sens et comprendre toute leur importance. Pour le reste, je fais de mon mieux pour remplacer mon jargon par des termes plus familiers pour toi. C’est important pour moi que tu me comprennes, car tu vas devoir appréhender une toute nouvelle façon de communiquer sur ton entreprise. La communication visuelle doit être accessible à tous ! Alors autant en simplifier le vocabulaire.

Frustration 3 :  « Les graphistes ne m’écoutent pas / ne font pas ce que je demande. »

Ce qui se passe…

Un graphiste n’est pas un simple exécutant ! C’est aussi un créatif, un freelance, un artiste… Il sait ce qu’il fait, il sait comment apporter de la valeur à ton projet. Du coup, lorsque tu lui dis « tout est ok, mais il faudrait juste changer la typo », alors qu’il sait pertinemment que cela va ruiner l’ensemble, ou lorsque tu lui demande un flyer sans avoir d’identité visuelle, il s’arrache les cheveux… Et toi aussi ! Car tu ne comprends pas pourquoi il refuse de modifier ce tout petit détail, ou de faire cette simple maquette.

Comment j’évite cela…

Je refuse de travailler pour quelqu’un qui ne souhaite pas travailler les choses en profondeur : si tu cherches un simple exécutant pour l’idée que tu as en tête, je te redirigerai vers une agence de signalétique par exemple, ou un graphiste débutant. Ainsi, je reste alignée à mes valeurs, qui sont d’être authentique, et d’aider ton entreprise à communiquer efficacement. Lorsque tu me demandes de modifier un détail, je reste ouverte à la proposition, même si dès le départ elle ne me semble pas pertinente. Je te montre le résultat et te laisse comparer. Souvent, tu te rends compte par toi même que cela crée un déséquilibre. Il m’arrive aussi d’avoir de très bonne surprises ! Et de voir se créer une version du logo encore meilleure.

Frustration 4 :  « Les graphistes sont trop chers. »

Ce qui se passe…

Ton graphiste te propose une prestation de création de logotype sans te préciser dans le détail tout ce que cela inclus. Tu sais qu’il y aura plusieurs proposition de logotype, un travail de couleurs, mais après ? Concrètement tu ne sais pas trop. Du coup quand ton graphiste te livre ses propositions, quelques ronds, quelques carrés, une police d’écriture… Tu te dis que c’est pas grand chose pour ce que tu as payé et tu as l’impression que le travail est bâclé.

Comment j’évite cela…

Mes prestations incluent bien plus qu’un simple logo. C’est tout un univers que je travaille avec toi ! Je t’explique en détail le contenu de la prestation, je prends le temps de discuter pour que tu comprennes l’impact et le savoir faire que je mets dans mon travail. Une identité visuelle travaillée, un logo équilibré, les valeurs de ton entreprise parfaitement reflétées… Cela demande un énorme travail de réflexion, travail qui est, bien entendu, invisible.

D’où l’importance de communiquer dessus. J’échange avec toi à chaque étape, je te dis où j’en suis, je te fais participer, je retravaille avec toi… Ainsi, tu peux voir toute l’implication et le travail que cela demande de créer un logo, aussi minimaliste soit-il.

Ton graphiste est là pour travailler avec toi en équipe ! Si tu lui fais confiance, il va t’apporter un travail de qualité, son savoir et sa créativité. Ce que tu imaginais, ce que tu as envie de transmettre va être poussé, amélioré pour être le plus efficace possible. Pour que tout se passe bien, la base, c’est de communiquer : lorsque tu choisis ton graphiste, assures toi qu’il réponde à toutes tes questions, demande ce qu’il ou elle a déjà crée pour d’autres personnes, consulte les témoignages… Pour t’assurer que votre collaboration puisse fonctionner sur le court comme le long terme.

« J’aide les entrepreneur(e)s à créer et évoluer leur identité visuelle. Je crée pour toi une image de marque authentique, fidèle à tes valeurs. L’objectif ? Attirer une clientèle qualifiée et te démarquer dans ton domaine d’activité. »

Cela peut aussi t’intéresser…

L’identité visuelle de Noël (oui oui) !

Je sais bien que Noël n'est pas une entreprise, mais je t'assure qu'il y a bien une identité visuelle de Noël ! Avant que tu ne trouves cet article un peu trop farfelu pour toi, je t'explique pourquoi j'aborde ce sujet, et pourquoi cela va t'aider... L'identité...

Création de site web : 10 étapes avant de se lancer

Créer son site web, c'est une sacrée étape à passer. C'est un investissement en soi et en son entreprise, et il est primordial que ton site internet soit réussi car c'est l'endroit où tes prospects vont décider si oui où non ils vont acheter.Car c'est là tout...

+30 stocks photo gratuits et libres de droits

Le besoin en images pour communiquer visuellement est plutôt conséquent... Site internet, articles de blog, publication des réseaux sociaux... Les stocks photo gratuits et libres de droits s'imposent ! C'est la solution parfaite pour les petites entreprises, qui n'ont...

Pin It on Pinterest

Share This