La charte graphique, ou cahier des normes graphiques, est fréquemment utilisée en communication. C’est bien souvent à travers la création de tes premiers visuels, à la demande d’un prestataire ou lors d’un échange avec un(e) graphiste, que tu vas en entendre parler.

Dans cet article, je te dis tout sur ce document encore trop peu connu : je vais t’expliquer ce qu’est une charte graphique, à quoi elle sert, ce qu’elle contient… mais aussi comment l’utiliser pour gagner en cohérence. Je t’aide à reconnaître une charte graphique de qualité, et je te donne des exemples concrets. Enfin, je te donne une idée de prix pour la réalisation d’une charte graphique.

article sur l'identité visuelle d'une entreprise

Tu peux t’abonner à mon compte SoundCloud ou Spotify pour suivre mes podcasts !

1. Qu’est ce qu’une charte graphique ?

Une charte graphique, est un document réunissant tous les éléments et les règles d’utilisation de ton image de marque. C’est un petit peu la « bible » de ta communication visuelle. On la retrouve généralement au format PDF, avec une mise en page représentative de l’univers graphique qu’elle présente.

Exemple d'identité visuelle, la boucherie puig
Exemple d'identité visuelle, la boucherie puig
Exemple d'identité visuelle, la boucherie puig

Charte graphique créée pour l’identité visuelle de l’entreprise ATSO

2. A quoi sert une charte graphique ?

La charte graphique sert à préciser ce que l’on peut faire ou ne pas faire avec ton logotype et tous les autres éléments de ton identité graphique. Elle va te permettre de créer des images et visuels cohérents entre eux, et donc faire passer l’essence et les valeurs de ton entreprise en une seule et même dynamique visuelle. Elle pose un cadre qui rendra plus aisé la création de supports de communication pour ton entreprise, notamment dans le cadre d’un travail en équipe ou faisant intervenir plusieurs prestataires.

3. Pourquoi est-elle importante ?

Ce n’est pas pour rien si la charte graphique est surnommée « la bible » dans le milieu du design : c’est elle qui va te guider pour que tu puisses utiliser au mieux ton identité visuelle. Grâce à elle, tu vas créer un égrégore visuel dont le message sera puissant, unique et que ton client saisira plus facilement ! Lorsque ta cible voit et identifie de plus en plus fréquemment et facilement ton image de marque, cela fait augmenter ta notoriété : tu deviens une référence dans ton secteur d’activité.

4. Les atouts d’une bonne charte graphique :

Pour être efficace et agréable à utiliser, une charte graphique doit réunir 4 qualités principales :

Être simple et efficace

Tu dois pouvoir repérer en un instant l’information dont tu as besoin. Les explications écrites doivent être courtes et précises. La raison est simple ! Si tu dois relire de gros paragraphes ou perdre du temps à chercher la page dont tu as besoin, tu augmentes considérablement ton temps de création. Hors, la charte graphique est sensée t’en faire gagner !

Être représentative

La charte graphique plus que tout autre support doit avoir une mise en page représentative de ton identité visuelle. Elle doit te plonger instantanément dans ton univers et en reprendre rigoureusement tous les codes graphiques. Si ton identité visuelle est bleue, ta charte graphique doit l’être également.

Être cohérente

Elle doit véhiculer la même ambiance du début à la fin, porter l’identité de marque de l’entreprise d’une seule et même voix. La mise en page doit être régulière et bien organisée pour faciliter la compréhension.

Être unique et différente

La charte graphique d’une entreprise ne doit ressembler à aucune autre du même secteur d’activité. A travers elle, l’identité visuelle s’exprime, et son rôle est de montrer aux clients ce qui rends l’entreprise unique.

« L’identité visuelle est la partition, la charte graphique est le chef d’orchestre. »

Illustration de la citation de designer

5. Que contient la charte graphique ?

On retrouve dans la charte graphique tous les éléments de l’identité visuelle. Ce qui veut dire qu’on peut y retrouver tout ce qui est nécessaire à l’entreprise pour communiquer visuellement.. Voici une liste non exhaustive de ce que l’on retrouve le plus souvent dans une charte graphique :

La description de l’entreprise

Il s’agit de poser le cadre, en expliquant les points importants qui ont marqué l’histoire de l’entreprise, ou simplement dans quel contexte elle a été créée, par qui, pour quelle raison… C’est un contenu que l’on va pouvoir utiliser, en images ou en rédaction, pour créer du lien avec la cible.

Le ton de l’entreprise ou copywriting

L’écriture fait partie intégrante de la communication visuelle, c’est même étroitement lié : l’entreprise communique-t-elle sur un ton sérieux ou au contraire humoristique ? Est ce qu’elle a plutôt un discours engagé ? Ironique ? Émotionnel ? Quelle histoire va capter l’attention des prospects et attirer leur sympathie, leur confiance ? Tout cela fait partie du ton de l’entreprise. Le définir va permettre à l’entreprise de garder un même discours, même si elle décide de déléguer la rédaction à un copywriter ou à un community manager.

La cible visée, le persona

Il est également très important de faire savoir à l’utilisateur de la charte graphique qui est la cible visée, le persona. Quel genre, quel âge, quelles habitudes de consommation ? Plus cette partie est détaillée, plus le discours de l’entreprise à travers sa communication sera efficace. Il ne s’agit pas de te mettre des barrières en ne vendant qu’à ces personnes là, mais plutôt d’identifier quel type de personne est le plus susceptible d’acheter ce que tu proposes. Ainsi, tu axes directement ton discours vers la cible la plus rentable pour ton entreprise, sans toutefois fermer les portes à d’autres cibles. Tu gagnes en cohérence et donne à tes prospects le sentiments d’être compris.

Les mots-clés, les valeurs

Les mots-clés de ton identité visuelle vont aider chaque utilisateur de la charte graphique à saisir ce que tu souhaites véhiculer à travers ta communication. Je le présente généralement sous forme d’une liste d’adjectifs. Ainsi, par exemple, si la charte graphique précise « moderne » et « dynamique », je sais que les mises en page ne devront pas être trop complexes avec des couleurs fades.

L’ancien logo / identité visuelle (s’il y a)

Lorsque l’on retravaille son logo ou que l’on donne un coup de jeune à sa communication, il peut être intéressant de conserver une trace de ce qui était en place avant la nouvelle version. Cela permet d’en savoir plus sur l’entreprise : a-t-elle fait une transition douce en conservant les fondements de sa communication ? A-t-elle fait un changement brutal ? Est ce que ça correspond à un changement de cible ?, etc…

Le logotype et ses déclinaisons

Dans la charte graphique, on prévois toujours d’afficher le logo dans toutes ses versions. Chaque déclinaison à une utilité bien précise qui doit être expliquée. Une personne qui ne connaît pas l’identité visuelle de l’entreprise et qui n’a pas de connaissances en graphisme doit pouvoir comprendre facilement quelle version du logotype utiliser et quand.

Les règles et interdits d’utilisation

En plus de leur utilité précise, la charte graphique donne également les règles et interdits du logo et de l’identité visuelle en général. Par exemple les règles d’espacement et de positionnement ou l’interdiction de modification et de déformation. La charte graphique pose le cadre de ce que l’on peut faire ou non afin de préserver l’intégrité de l’identité visuelle.

Les polices d’écriture et leur utilisation

On trouve également le nom des polices d’écriture qui doivent être utilisées sur les différents supports de communication, mais aussi quand et dans quelles circonstances il faut utiliser l’une ou l’autre. C’est ce que l’on appelle la typographie. Grâce à ces indications, la charte graphique permet au maquettiste ou au webdesigneur de hiérarchiser l’information toujours de la même manière.

Les couleurs et textures, et leur utilisation

Afin que les couleurs soient toujours strictement les mêmes, on y retrouve aussi un aperçu de la couleur, ses codes HEX, RVB, CMJN, PANTONE, RAL, ou tout autre code permettant de l’identifier selon les besoins de l’entreprise. Si l’identité visuelle en utilise, on peut aussi mettre un aperçu et une description des styles de textures à utiliser. Par exemple, lames de bois de bouleau, ardoise, béton blanc, etc… Ça peut être utile pour les mises en page, mais aussi dans le cas où il y a un local à décorer : la charte sera alors partagée à l’architecte ou au décorateur qui aura un cadre très précis.

Les différents éléments graphiques

L’identité visuelle peut avoir divers éléments graphiques en plus du logo, comme des illustrations, des icônes, des motifs… Ils doivent également êtres répertoriés dans la charte graphique, avec leurs règles d’utilisation.

L’ambiance photographique, ou iconographie

C’est un « moodboard » de référence, qui permet à l’utilisateur de la charte de choisir ou créer des images et photographies qui soient toujours en accord avec le style de l’identité visuelle, par comparaison.

Cette image s’intègre-t-elle facilement dans mon tableau d’ambiance ? Oui ? Parfait, je la garde. Non ? Je continue à chercher, elle ne représente pas suffisamment bien ce que je cherche à véhiculer.

La liste des supports de communication

Mentionner les supports de communication peut permettre à l’utilisateur de la chante graphique de voir rapidement ce qui a déjà été mis en place pour communiquer, quelles sont les maquettes à prévoir de mettre à jour en cas de changement, qu’il soit sur le texte ou sur l’identité visuelle. Ça peut aussi être utile au moment de créer une stratégie de communication, pour l’inclure sur les différents supports.

Les règles de mise en page spécifiques à chaque support

Toujours pour les mêmes raisons, la charte graphique peut pousser le détail en expliquant comment mettre en page chaque support. Par exemple, où se situe le logo sur la carte de visite ou sur un visuel pour les réseaux sociaux, quelle texture appliquer pour une enseigne, etc… Ce sont principalement les grosses entreprise qui notent ce genre de spécificités, car ils ont souvent toute une équipe qui travaille sur leur communication.

Les caractéristiques d’impression de chaque support

La qualité du papier, l’épaisseur, les dimensions, les caractéristiques spéciales (dorure, embossage…), ou encore le rendu, brillant ou mat. Tous ces détails peuvent être notés pour chaque support. Inclure tout cela permet de préparer des maquettes en prenant en compte toutes les contraintes d’impression.

6. Quand et comment créer la charte graphique de son entreprise ?

La charte graphique doit être crée juste après l’identité visuelle, c’est à dire avant de commencer à communiquer, et avant même de créer les maquettes de tes supports de communication.

C’est un travail minutieux qui requiert des compétences en communication visuelle ainsi qu’en graphisme, mais aussi le cas échéant d’une bonne connaissance des contraintes d’impression. Il est donc préférable de confier sa conception à un(e) graphiste professionnelle.

Toutefois, pour un auto-entrepreneur ou un petit budget, il est tout à fait possible de créer soi-même un document ou un dossier faisant office de charte graphique, en reprenant les éléments de cet article dans les grandes lignes.

En général la création de charte graphique est incluse dans la prestation de création de l’identité visuelle, car c’est elle qui va te permettre de la prendre en main afin de l’appliquer de façon cohérente et de respecter son intégrité.

7. Comment l’utiliser ?

Tu pourras utiliser ta charte graphique chaque fois que tu auras un visuel à créer ou à faire créer. Elle va te servir de repère, de guide, mais aussi d’aide mémoire.

Personnaliser un design ou un template grâce aux codes couleurs, savoir comment placer ton logo sur un mise en page selon si le fond est blanc ou coloré… Mais aussi trouver des images pertinentes, qui s’intègrent bien à l’ensemble ou encore définir ce que tu peux ou ne peux pas faire.

Il suffit de te référer à son contenu en tout temps, chaque fois que nécessaire et de suivre les règles qui sont ainsi posées pour régir ton identité visuelle.

8. Une charte graphique spécifique pour le site internet

Une entreprise peut choisir de créer une charte graphique à part, pour son site internet. Dans ce cas, elle sera adaptée pour répondre aux spécificités particulières de la création d’un site web. Par exemple, on pourra y noter l’espacement des lignes de titre ou de corps de texte, la hauteur des bannières, ou encore la taille des icônes pour les réseaux sociaux.

La charte graphique d’un site internet est d’autant plus importante si plusieurs webdesigneurs / graphistes, / programmeurs travaillent en collaboration sur un même site, mais que l’on souhaite un résultat homogène et un travail d’équipe fluide et efficace.

9. Quelques exemples de chartes graphiques

Parce que les images sont plus parlantes que les mots, voici quelques exemples de chartes graphiques. Ce sont des chartes graphiques très complètes dont tu peux t’inspirer pour créer ou faire créer ton propre cahier des normes graphiques :

10. A qui dois-je montrer ma charte graphique ?

Tu peux partager ta charte graphique avec toute personne qui serait amenée à travailler sur ta communication, de près ou de loin. Cela va de ta propre équipe, à tes prestataires.

Par exemple, lors d’un shooting photo, tu peux définir à l’avance tes attentes avec le ou la photographe en lui partageant toutes tes règles graphiques : palette de couleur, valeurs, ton de l’entreprise, ambiance photographique… Cela va lui permettre d’axer sa séance, le choix du lieu, des poses et le traitement des images.

Un autre exemple, si tu fais appel à un community manager : ton prestataire devra s’adapter à ce que tu souhaites véhiculer, et la charte graphique est un résumé simple et efficace pour lui transmettre tout ce qu’il y a à savoir sur ton entreprise.

Pour n’en citer que quelques uns : graphiste, webdesigneur, prestataire en signalétique et impression textile, community manager, rédacteur copywriting, décorateur, architecte, imprimeur, chargé de communication, co-équipier, partenaire, photographe, etc…

La charte graphique n’a pas vocation à rester secrète ! Si tu as un doute sur l’utilité de la partager à une personne… Partages-la lui quand même. La preuve, les grandes entreprises proposent parfois leur charte graphique en téléchargement sur leur site internet : cela permet à un(e) graphiste externe à l’entreprise d’utiliser leurs éléments correctement et garanti une image qui soit corporate, même lorsqu’ils ne sont pas à l’origine d’un visuel.

11. Quel est le prix d’une charte graphique ?

Comme pour la création d’un logotype, il n’y a pas de tarifs fixe pour la réalisation d’une charte graphique. On peut trouver des prix très bas comme des prix très élevés, avec une qualité d’exécution plus ou moins bonne.

Le prix moyen pour la création d’une identité visuelle simple avec la charte graphique qui l’accompagne se situe entre 500 et 1000€ pour une petite entreprise. Le mieux est encore de choisir un graphiste dont le travail te parle et de demander un devis en fonction de tes besoins précis.

Image Pinterest de l'article sur l'identité visuelle d'une entreprise

Finalement, la charte graphique est un document indispensable qui vient te soutenir dans toutes les étapes de communication pour un discours et des visuels cohérents et homogènes. Elle sert à poser un cadre et des règles d’utilisation à ton identité visuelle, à te guider pour adopter les bonnes pratiques qui te construiront une image de marque forte et efficace.

Mais il faut aussi garder en tête qu’elle la représente fidèlement sans la limiter : la charte graphique va évoluer au fil du temps avec ton identité visuelle, s’adapter à chacun de tes nouveaux besoins. Envie d’échanger sur ton projet ? Contacte-moi !

Noémie Ciborek, graphiste freelance

Graphiste freelance depuis 2014, je mets mon savoir faire et ma créativité au service de tes projets d’entrepreneur passionné ! Je crée pour ton entreprise une image de marque alignée avec tes valeurs, et réponds à tous tes besoins en communication visuelle.

Praesent Curabitur Praesent consectetur neque. et,

Pin It on Pinterest